10/23 2012

Intervention en espaces confinés

INTRODUCTION
Intervention en espaces confinés

Un espace confiné est défini comme un espace fermé, totalement ou partiellement avec les caractéristiques suivantes ; - cet espace n’est pas au préalable conçu ni destiné à être occupé par du personnel évoluant à l’intérieur. Les opérations qui s’y déroulent sont alors définies comme exceptionnelles, que ce soit au stade de la fabrication de ces espaces, de leur entretien (nettoyages en particulier) ou de leur maintenance (vérifications périodiques, réparations). - les moyens d’accès, à l’extérieur comme à l’intérieur, sont restreints, lors de la pénétration dans ces espaces, les opérateurs peuvent être exposés à un nombre important de risques qu’ils convient de maîtriser.

Ainsi sont qualifiés d’espaces confinés les puits, regards, grosses canalisations, égouts, vide sanitaires, fosses en tout genre, citernes, silos, réservoirs, cuves, réacteurs de l’industrie chimique ou nucléaire, …

Secteurs concernés

Les secteurs les plus touchés par les interventions à l’intérieur des cuves sont :
Construction métallique : cuves, camions, citernes, chaudières, navires…
Industrie chimique : tout type de cuves, citernes, réacteurs… ayant contenu des produits toxiques, corrosifs, inflammables, explosifs.
Industrie alimentaire : cuves ayant été inertées à l’azote (présence de gaz tels que CO2, SO2)
Transports : citernes routières ou ferroviaires, péniches, navires, avions…
Nettoyage, assainissement : opérations de nettoyage, dégazage, décontamination de cuves
Soudage : interventions sur des enveloppes métalliques ayant contenu des matières inflammables ou à l’intérieur d’espaces insuffisamment ventilés
Entretien / maintenance : sur ou à l’intérieur des cuves avec des outils métalliques (moules, clefs, perceuses), pour des montages, démontages, modifications d’installation (chaudières industrielles…).

Les risques

L’asphyxie résulte de la respiration d’un air appauvri en oxygène. Cet appauvrissement peut provenir du remplacement de cet air par un autre gaz que ce soit volontairement (inertage) ou involontairement (fermentation ou décomposition dégageant du CO2, de l’H2S,

L’intoxication résulte de l’inhalation de gaz ou d’émanations toxiques pouvant entraîner la mort. Ces gaz toxiques peuvent provenir de l’intérieur de la cuve (produit ayant été contenu auparavant, produit de réaction, avec un produit de nettoyage par exemple, …).

Lors de la présence de gaz ou de vapeurs inflammables dans les cuves, les conditions peuvent être réunies pour donner lieu à un incendie ou une explosion. La source d’ignition nécessaire à leur déclaration peut être une flamme nue, un point chaud, une étincelle électrostatique, … - Le risque existe même si l’intervention (soudage par exemple) se produit depuis l’extérieur de la zone confinée sur une paroi extérieure de la cuve avec effet de conduction de la chaleur (point chaud) par le métal à l’intérieur de la cuve.

Autres risques: - chute (de hauteur, à l’intérieur, chute d’objets, …) ;
- risque électrique ;espace-confine-exemple-1
- risque équipements de travail (machines),
- risque biologique ;
- risque chimique ;
- risque thermique et ambiance de travail ;
- risque bruit ;
- risque manutention ;
- risque de noyade, … 

Les moyens de prévention

De manière générale, il convient de procéder au recensement dans l’entreprise de toutes les situations dans lesquelles ce type d’intervention peut se produire.

Il faut alors identifier :

- la fréquence de ces opérations,

- le personnel qui les assure,

- les moyens de prévention

- les procédures d’intervention prévus à cet effet.

Lorsque ces opérations sont récurrentes, il convient de les organiser à l’avance : faisabilité, moyens à mettre en œuvre, préparation de l’intervention, exécution, analyse et retour d’expérience. Cette organisation devra ainsi prévoir des moyens d’accès sûrs, des moyens de consignation efficaces, une ventilation mobile et opérationnelle, des ouvertures suffisamment grandes pour faciliter les interventions et/ou l’évacuation en cas d’accident, des moyens de contrôle de l’atmosphère périodiquement vérifiés et correctement étalonnés.

Pour la prévention des risques, il conviendra de s’assurer que  ces opérations sont parfaitement identifiées, prévues, préparées, et maitrisées en terme de risque pour les salarié, tous les risques ont été pris en compte, les équipements sont adéquats (ex : calage des explosimètre sur le bon risque), les procédures de travail sont rédigées au préalables, sont explicites décrivent bien le travail à réaliser, dans quelles conditions, et qu’elles permettent d’effectuer le travail avec le minimum de contraintes.

Le matériel prévu est fourni, présent et opérationnel (vérifié et en bon état), les salariés sont suffisamment formés et informés en regard du travail à réaliser (habilitations, procédures, ,,,), si les rôles de chacun en cas d’intervention à plusieurs salariés ou plusieurs entreprises sont parfaitement définis (consignation, surveillance, matériel, …), si toutes les mesures de prévention préconisées sont mises en œuvre, …

Si des écarts entre travail prescrit et travail réel se présentent, il faudra en évaluer l’impact sur les risques, en tenir compte pour revoir et réévaluer les mesures de prévention, et réajuster les procédures de travail en tenant copte de ces modifications,

Sources réglementaires

Le code du travail, partie hygiène et sécurité, s’applique pour tout ce qui traite des risques inhérents aux opérations dans ou sur les cuves, en particulier :

risque de chute de hauteur (R 4323-58 et suivants) ;

risque chimique et CMR (R 4412-1 et suivants) ;

aération et assainissement (R 4222-1 et suivants) ;

risque de travail isolé (R 4512-13 et 14 ; R 4412-11 al 3) ;

risque incendie/explosion (R 4412-18 et 19 et R 4227-1 à 57) ;

risque éclairage : articles R. 4223-1 à R. 4223-12 ;

ambiance thermique : articles R. 4223-13 à R. 4223-15 ;

confort au poste de travail : articles R. 4225-2 à R. 4225-5 ;

installations sanitaires, restauration : articles R. 4228-1 à R. 4227-25 ;

risque biologique : articles R. 4421-1 à R. 4427-5 ;

risque bruit : articles R. 4431-1 à R. 4437-4

intervention d’entreprises extérieures (R 4323-58 et suivants).

Demande de tarification pour l'achat d'extincteurs portatifs, Devis Gratuit sous 48h00

 epi espace confiné
 EPI ESPACE CONFINÉ INTERVENTION
 ESPACE CONFINÉ PRÉPARÉE
 INTERVENTION ESPACE CONFINÉ DÉTECTEURS GAZ

Mots-clés recherchés :
intervention en espaces confinés
reglementation travaux espace confiné
intervention en espaces confinés réglementation
intervention en espaces confinés obligation
espaces confinés réglementation, espaces confinés sécurité